Tell the World (Dites-le au monde)

about-header_1S’inspirant de faits authentiques, Tell The World (Dites-le au monde) présente l’histoire fascinante d’un petit groupe de fermiers du nord-est des États-Unis. Ces pionniers jetèrent les bases d’une organisation qui joua un rôle de premier plan dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la communication et de l’interprétation biblique.

Le film commence par une découverte surprenante : après des années d’études, William Miller (Bill Lake), fermier et ancien milicien, arriva à la conclusion que Jésus reviendrait en 1843. Étoffés de preuves bibliques et historiques, ses sermons étaient tellement convaincants que des milliers d’individus vendirent tout ce qu’ils possédaient, confessèrent leurs péchés, et attendirent, le cœur gonflé d’espérance, cet événement glorieux. Finalement, les calculs aboutirent à une date spécifique : le 22 octobre 1844.

Souvent, ceux qui fréquentaient fidèlement l’église se retrouvaient face à une dure décision : rester dans l’Église, ou être sommés de la quitter en raison des croyances controversées de William Miller.

about-menCe jour-là, Jésus, hélas, ne revint pas. Outre William Miller et Lucy, sa femme (Kate Hurman), une poignée de croyants demeurèrent fidèles à Dieu, dont Ellen Harmon (Tommie Amber-Pirie), James White (Stephen MacDonald), et Joseph Bates (Timothy Paul Coderre).

Produit par l’Église adventiste en Australie, ce film présente des détails saisissants des joies et des souffrances d’Ellen G. White. Selon l’Institut Smithsonian, cette femme écrivain est l’une des 100 personnes les plus influentes de l’histoire américaine.

Ses exhortations et ses conseils résultant de l’étude de la Bible, de même que ses songes et ses visions de la part de Dieu guidèrent les pas de l’Église et lui permirent de devenir, à l’échelle mondiale, un mouvement de compassion dans les domaines de la santé, de l’éducation, du développement de la collectivité, et de l’aide humanitaire.

about-womanLe mouvement millérite suscita un réveil tel que les croyants éprouvèrent un désir renouvelé d’étudier la Bible et de découvrir en quoi elle s’adressait à leur vie présente.

Présente dans plus de 200 pays, l’Église adventiste compte approximativement 19,5 millions de membres. Elle dirige des milliers d’établissements d’enseignement et de santé, des industries alimentaires, et une agence humanitaire mondiale. Elle établit également une nouvelle église toutes les trois minutes.

Écrit par H. G. Sloan et Aaron Harzler, et dirigé par Kyle Portbury, avec l’aide d’Allan Lindsay, de George Knight et de James Nix à titre de consultants, ce film constitue la plus grande production jamais réalisée sur l’histoire de l’adventisme. On y découvre les durs commencements de l’Église. Les pionniers, en effet, eurent à surmonter l’incertitude, le doute, la mort, et la pauvreté.

Il est probable qu’en regardant Tell The World, vous y rattachiez votre propre expérience, et trouviez que la déception et le succès de ce mouvement furent la clé de son succès physique, mental, et spirituel.

Tell The World se propose de montrer que le message même qui provoqua la déception de milliers apporte aujourd’hui l’espérance à des millions – Jésus revient bientôt ! Si vous voulez en savoir davantage sur les découvertes de ces pionniers, il n’y a qu’à nous contacter. Nous serons heureux de répondre à vos questions.

Site internet du film: www.telltheworldfilm.org

 

Les commentaires sont clos.