Décès de Léon Liénard

Léon Liénard s’est éteint paisiblement à l’hôpital de Tournai à l’âge de 95 ans. Né le 31 janvier 1926 à Quaregnon dans une famille catholique, il passe les quatre premières années chez sa grand-mère avant de retrouver ses parents et son frère. La famille Liénard a finalement été convertie à l’adventisme juste avant la guerre grâce à des conférences données dans le bâtiment d’Ernest Allard.

Après sa formation théologique à Collonges-sous-Salève, en France, et au Collège de Newbold en Angleterre, il devient pasteur dans l’église de Bruxelles-Centre en 1952. Peu après sa nomination, il épouse en premières noces Esther qui s’occupera pendant de nombreuses années des cours bibliques par correspondance. Devenu veuf, il se remarie avec Jaqueline Vanheghe. Au cours de sa carrière, il a fait le tour des églises wallonnes et a participé à la construction de deux édifices religieux, à Verviers et Nivelles. Il s’agissait à l’origine de maisons destinées à être transformées en églises.

Son frère aîné, Raymond Liénard, s’est également engagé professionnellement dans l’Oeuvre et nous laisse ce témoignage : « Je peux ajouter que Léon était le dernier des prédicateurs qui allaient de porte en porte pour présenter l’évangile à ses contemporains. Tâche difficile, et je dois saluer l’humble persévérance de mon frère. »

En 1959, il est consacré au ministère pastoral et reste actif jusqu’en 1989. Il a finalement servi l’église pendant 37 ans avant de prendre sa retraite. Après sa retraite, il continue à prêcher pendant de nombreuses années. Son parcours de vie s’est arrêté le 2 juin 2021. Il laisse derrière lui son épouse Jacqueline et ses deux enfants Mireille et Etienne à qui nous témoignons notre reconnaissance pour l’engagement sans faille de leur mari et père.

Les commentaires sont clos.